Stratégie de contenu web : rédiger la parfaite étude de cas

Envie de doper votre stratégie de contenu web ? Tentez la rédaction de case studies.

Les études de cas jouent un rôle important et crucial dans le développement et le fonctionnement d’une entreprise prospère. Bien réalisées, elles influencent la perception de vos prospects, vous font gagner de nouveaux clients et augmentent votre retour sur investissement.

Envie de vous y mettre ? On vous dit sur la meilleure manière d’intégrer les études de cas dans votre stratégie de contenu web !

 

Qu’est-ce qu’une étude de cas ?

Une étude de cas est utilisée pour vanter le succès d’une marque. Joli préjugé ! Les case studies ne sont pas produites pour caresser l’ego de votre entreprise, mais plutôt pour savoir comment elle peut profiter aux futurs clients.

Une étude de cas est un élément clé de votre marketing de contenu, elle attire des leads dont la recherche de prestataires est déjà bien avancée. Elle décrit le succès d’une entreprise, tout en valorisant son expertise, ses compétences et ses prestations.

L’étude de cas est un véritable outil de décision pour vos prospects qualifiés.

 

Les avantages d’une étude de cas dans votre stratégie de contenu web

Intégrer les études de cas dans sa stratégie de contenu web comporte de nombreux avantages :

 

Donner vie à vos offres

En premier lieu, les études de cas donnent vie à vos produits et services grâce à des récits concrets et illustrés. Vos prospects comprennent mieux vos prestations et leur implication dans leur quotidien.

 

Aider les prospects dans leur réflexion

L’étude de cas est un outil efficace pour éduquer les prospects sur des produits complexes. Ils perçoivent mieux le potentiel de vos différents produits et services, ce qui les aide à faire un choix.

 

Humaniser votre entreprise

Les case studies, intégrées à une stratégie de contenu web, permettent aux leads de se connecter avec l’entreprise à un niveau plus humain. Les prospects entrent dans une dimension concrète où vos prestations se sont mutées en véritables actions. Par ailleurs, ils font connaissance avec les experts de votre entreprise, ce qui leur permet de mettre un visage sur vos contenus plus théoriques.

 

Améliorer votre image

Pour partager des statistiques concernant un client , l’entreprise a besoin de leur permission. Ce qui atteste de la véracité des éléments, informations et résultats intégrés dans l’étude de cas. En prouvant votre efficacité et votre professionnalisme, vous améliorez votre image en tant qu’expert. Résultat ? Les prospects indécis seront davantage attirés par vos offres, que celles des concurrents qui n’ont aucune étude de cas sur leur site internet.

 

 

 

Comment rédiger la parfaite étude de cas pour votre entreprise ?

Pour optimiser votre stratégie de contenu web, réussir la présentation de votre étude de cas est primordial. Pour la rédiger avec succès, suivez ces étapes :

 

1.      Identifier les éléments essentiels

Une étude de cas repose sur l’aide apportée à un client. Votre entreprise a certainement accompagné de nombreux clients alors, comment choisir les cas pertinents ? En vérifiant que votre case studies comprend une grande partie de ces éléments :

  • Un défi important à relever : sélectionnez les missions qui ont relevé un challenge incroyable, auquel vos prospects vont pouvoir s’identifier.
  • Des chiffres importants : rien ne vaut les chiffres pour impressionner votre cible. Choisissez des cas client qui ont produit des résultats fantastiques : +50% de chiffre d’affaires, acquisition de milliers de leads, +100 de productivité, etc.
  • Une solution fiable et satisfaisante : à laquelle les clients peuvent se connecter.
  • Les avantages obtenus : les avantages de vos prestations pour le client doivent absolument répondre aux attentes et objectifs de vos prospects. C’est de cette manière qu’ils sauront que vous êtes l’entreprise idéale pour leurs besoins.

 

2.      Rédiger l’étude de cas

Vous avez certainement défini une charte et un ton éditorial concernant votre stratégie de contenu web. Les études de cas doivent suivre le schéma rédactionnel de vos autres articles. Si ce n’est pas le cas, voici quelques conseils indispensables pour rédiger vos case studies de manière cohérente et compréhensible :

  • Choisir sa voix : si vous êtes un professionnel indépendant ou si vous narrez l’histoire du point de vue de l’expert qui s’est occupé du client, utilisez le « je ». Vous préférez que l’étude de cas s’exprime au nom de votre agence ou entreprise ? Employez le « nous ».
  • Donner un titre très précis : celui-ci doit être accrocheur et inclure un objectif, un pourcentage et/ou un verbe d’action. Cela a un impact direct sur le prospect. Voici quelques exemples :

– Comment nous avons doublé le chiffre d’affaires de l’entreprise X.
– La marque Y gagne 10 000 fans sur Instagram en 48h !
– Notre client Z augmente de 60% son taux de conversion grâce à notre offre.

 

Chez Flatchr, le titre est très équivoque ! Il donne immédiatement le résultat obtenu grâce à l’outil :

 

 

 

  • Garder une écriture aussi simple et compréhensible que possible. Pas de jargon technique. Vous devez utiliser le langage courant pour que la grande majorité de la clientèle puisse facilement vous comprendre et identifier les solutions mises en œuvre.
  • Les statistiques écrites en chiffre : les résultats doivent être précis et mémorables. Pour que les chiffres s’impriment, évitez de les écrire en toutes lettres. Par exemple, préférez : “75% de taux d’inscription supplémentaire” à  Augmentation du taux d’inscription de soixante-quinze pour cent”.

 

La présentation des études de cas Facebook Ads sont très lisibles, notamment grâce à des résultats chiffrés qui se détachent de l’ensemble du texte :

 

 

 

 

3.      Ajouter des précisions sur l’entreprise

N’oubliez pas de parler un peu de votre entreprise à la fin d’une étude de cas. Présentez-vous, mais aussi l’expert qui s’est occupé du client. Pensez à préciser l’offre/l’outil/le service auquel le client a souscrit. Cela aidera le prospect à faire son choix avant de vous contacter. D’ailleurs, intégrez un call-to-action à la fin de l’étude de cas. L’objectif est que le prospect puisse vous contacter par email ou téléphone pour discuter de vos prestations.

 

A la fin de cette étude de cas de l’agence 55, on peut trouver une citation d’un des pilotes du projet au sein de l’agence :

 

 

 

4.      Concevoir graphiquement l’étude de cas

Pour la touche finale, pensez à rendre l’étude de cas attrayante avec un design de qualité. Votre case study a besoin de couleurs, de graphiques, de photos pour garder l’attention du prospect.

N’hésitez pas à ajouter des diagrammes qui montrent une progression pour captiver davantage votre audience, prouver vos dires et les impressionner !

 

5.      Publier l’étude de cas

La dernière étape consiste à publier l’étude de cas sur votre site internet. Sur ce dernier, réservez un endroit spécifique à toutes vos études de cas. Pensez aussi à promouvoir ce contenu par email et sur vos réseaux sociaux.

 

L’application Like a bird propose une page consacrée aux études de cas. Celle-ci est moderne, créative et très lisible. En un coup d’oeil, le prospect peut connaître les résultats obtenus par les différentes entreprises et choisir d’en savoir plus :

 

 

 

Vos case studies doivent également être utilisées dans votre outil de marketing automation. Elles sont utiles pour aider le prospect à avancer dans sa réflexion. Pensez-y !

 

 

 

Les études de cas demeurent un must-have de votre stratégie de contenu web ! Elles aident vos clients à comprendre les avantages réels de vos services et à se projeter avec votre entreprise. Véritables outils de promotion, les case studies améliorent votre image de marque, tout en augmentant vos chances de conversion. À intégrer dès maintenant dans votre marketing de contenu !

Vous avez besoin de :

✔ Créer une stratégie Content Marketing

✔ Doper votre stratégie de contenus actuelle

✔ Renforcer votre équipe de rédacteurs web