Marketing Facebook : 15 bonnes pratiques pour réussir

 

Ces derniers temps, on entend beaucoup que le réseau social est en perte de vitesse. Certaines entreprises veulent même se tourner d’urgence vers d’autres plateformes (comme TikTok ou Snapchat), de peur de ne plus trouver leur audience sur Facebook. La vérité ? Le site de Mark Zuckerberg se porte très bien et ce, malgré les différents scandales liées à la (très) mauvaise protection des données.

Au 3è trimestre 2021, le réseau social recense 2,91 milliards d’utilisateurs actifs par mois. Plus de 2,276 milliards d’utilisateurs peuvent être ciblés par la publicité… Vous voulez un autre chiffre impressionnant ? 3 internautes français sur 4 sont inscrits sur la plateforme (ce qui représente 75% des internautes !).

🥳 Facebook demeure, sans contexte, le réseau social n°1 dans le monde.

Vous pensez que l’audience est vieillissante ? Là encore, c’est une idée reçue ! 65% des membres ont ​​moins de 35 ans. Comme quoi…

👉 Par contre, il est vrai que la portée organique est de plus en plus faible pour les pages. D’après Hubspot, la portée non payée d’un post est, en moyenne, de 5.17%. Quant au taux d’engagement moyen Facebook, il tourne autour de 0.96%. On considère que 1% est un taux d’engagement correct…

Alors, comment tirer son épingle du jeu sur Facebook ? Comment remplir ses objectifs d’engagement et de conversion ? En suivant ces 15 bonnes pratiques !

 

 

1) Tout d’abord : pensez stratégique !

Chaque publication intégrée à votre marketing Facebook doit être réfléchie au préalable. On ne publie pas pour publier et avoir quelque chose à dire. Réfléchissez globalement à votre stratégie Facebook : pourquoi êtes-vous sur ce réseau social ?

☐ Augmenter le trafic sur votre site internet

☐ Acquérir des leads

☐ Augmenter les conversions sur votre site web

☐ Booster les ventes en magasin

☐ Fidéliser vos clients

☐ Améliorer votre notoriété

☐ Gérer votre image

Vous pouvez cocher plusieurs cases, bien entendu. Par contre, lorsque vous réfléchissez à vos futurs posts, chaque publication = un objectif.

Objectif qui sera lui même relié à une action que vous devez provoquer : cliquer sur un lien, partager la publication, commenter, etc.

 

 

2) Travaillez les visuels

Un post Facebook sans visuels est comme une raclette sans fromage. N’espérez pas faire recette auprès de votre communauté !

Ajoutez toujours une image, une vidéo ou une animation à vos publications. Cependant, veillez à ce que le visuel soit suffisamment appétissant pour captiver votre audience, en considérant ces éléments :

 

La qualité

Les visuels de basse résolution renvoient une mauvaise image de votre entreprise et ne donnent pas envie de s’arrêter sur votre post. Donc si vous utilisez des banques d’images, choisissez celles qui proposent des formats de qualité, ainsi que des photos naturelles, authentiques. De mon côté, j’utilise très souvent Pexels, Unsplash et Stocksnap.io.

Cependant, l’idéal reste de faire shooter vos produits ou services par un professionnel. Vos photos seront uniques et cohérentes avec votre image de marque.

 

Ici, une illustration de ce qu’on fait avec LAbonneID sur la marque Auvernou. Des photos d’ambiance décontractées, cohérentes avec l’image de plaisir et de convivialité de la marque !

 

Le texte

L’algorithme de Facebook n’appréciait pas les images contenant plus de 20% de textes. Il avait tendance à diminuer leur portée. Le réseau social semble être revenu sur cette règle et l’autorise désormais.

Cependant, aucune étude n’a été réalisée récemment, afin de démontrer la (nouvelle) portée organique des images avec texte. Dans le doute, évitez quand même cette pratique. Surtout qu’un texte sur une image fait souvent penser à une publicité. Or, pour une stratégie Facebook marketing performante, mieux vaut miser sur des publications lifestyle, subtiles et non promotionnelles !

Néanmoins, vous pouvez faire comme Weleda et mettre une petite phrase en avant, pour valoriser vos produits ou services :

 

 

 

 

Mais si vous avez plus choses à dire, faites-le dans la légende. Vous disposez de plus de 60 000 caractères pour le faire.

 

Le contraste

Un contraste élevé vous aidera à faire ressortir vos images, même avec une faible luminosité. Si vous achetez des visuels dans une banque d’images, pensez à les retoucher pour qu’elles proposent une atmosphère propre à votre marque.

 

Les photos publiées par Nuoobox ont toujours des couleurs désaturées et douces. Ainsi, la marque pose une ambiance naturelle, réconfortante, cohérente avec son image.

 

 

 

3) Préférez un ton naturel, authentique 

Évitez le jargon commercial et le langage promotionnel. En plus de décourager les lecteurs, un discours marketé vous met en conflit avec l’algorithme de Facebook.

Votre texte doit transmettre la personnalité de votre marque. Adoptez un ton convivial, authentique et sincère. Calquez-vous sur le langage de votre audience. Vous pouvez aussi placer des expressions ou jeux de mots en lien avec votre marque.

 

La marque Les Petites Pousses surfe sur son côté gourmand et convivial, en jouant avec les mots et en utilisant l’humour dans son marketing Facebook.

 

Quant à la longueur du texte, tout va dépendre de votre objectif ! Si vous souhaitez encourager le visionnage d’une vidéo ou la lecture d’un article de blog, soyez bref et concis.

Par contre, si vous souhaitez offrir un conseil ou un tutoriel à vos abonnés, un texte détaillé est permis. Dites-vous que plus les internautes passent du temps sur un post Facebook, plus l’algorithme le fera remonter dans le fil d’actualité !

 

 

Ici, la marque Prosain n’hésite pas à détailler ses idées dans la publication, créant ainsi un post à forte valeur ajoutée pour sa communauté et augmentant aussi le temps de lecture (ce qui est un bon signal pour l’algorithme Facebook)

 

Au final, analysez vos messages les plus performants et évaluez s’il y a une relation entre la longueur du texte et la performance. Vous verrez ce que votre communauté préfère.

 

4) Osez partir en live !

2 milliards d’utilisateurs Facebook ont déjà assisté à un live et 100 millions d’internautes y ont participé activement. D’après Facebook, les vidéos en direct sont visionnées 3 fois plus longtemps que les vidéos préenregistrées. De plus, elles génèrent 10 fois plus de réactions ! Si ce n’est pas encore fait, testez ce format au fort potentiel pour votre entreprise.

Quels types de live pouvez-vous proposer à votre audience ? Voici quelques idées pour optimiser votre marketing Facebook :

  • Organiser une visite de vos bureaux, ateliers ou de chaînes de fabrication, tout en interviewant vos collaborateurs. Ils pourront s’exprimer sur votre culture d’entreprise, vos engagements qualité ou vos secrets de fabrication.
  • Organiser des événements ou des webinaires pour former vos prospects et clients.
  • Mener des interviews ou des séances de questions /réponses avec votre audience. Cela permet d’ajouter de la transparence et de l’authenticité à vos relations.
  • Streamer le lancement de votre nouveau produit ou service, pour créer l’événement et susciter l’envie de votre public.
  • Effectuer une prestation de service client en direct pour montrer à vos abonnés comment votre entreprise fonctionne et ce qu’elle leur offre de manière concrète.

 

5) Créez votre boutique Facebook

Depuis des années, le shopping en ligne fait partie intégrante de la vie du consommateur. Le récent boom du e-commerce dû à la pandémie de coronavirus, a multiplié les possibilités des petites entreprises.

En 2020, alors que les achats en ligne se sont multipliés, le réseau social a lancé Facebook Shops. Toutes les marques qui vendent leurs produits en ligne peuvent désormais bénéficier d’une boutique sur leur page Facebook, qui permet aux utilisateurs de parcourir, découvrir et acheter directement sur la plateforme.

Grâce à des collections personnalisables et à des outils de conception simples, Facebook permet d’organiser vos produits afin de faciliter l’expérience d’achat pour vos clients. Il ne s’agit plus d’afficher simplement les produits, mais bien d’avoir un shop in-Facebook, sur lesquels les utilisateurs pourront directement payer. La déperdition de conversions, due à l’ouverture d’une autre page, sera drastiquement diminuée. Voilà une occasion en or d’accroître les achats d’impulsion !

 

Exemple de la boutique Facebook de la marque Nutri&Co (aperçu mobile)

 

 

Reprenant les principes du télé-achat, cet outil :

  • Recrée l’environnement de vente en magasin
  • Travaille votre notoriété de marque
  • Touche des communautés ultra-ciblées
  • Favorise l’achat « coup de cœur »

 

💡 Le petit + : vous pourrez ensuite taguer les produits sur vos publications. Vos abonnés n’auront qu’à cliquer sur le visuel pour obtenir un lien vers votre produit et en savoir plus.

 

6) Créez un groupe de discussion

Il existe plus de 10 millions de groupes sur Facebook, consultés par 1,4 milliard d’utilisateurs chaque mois.

Cependant, les groupes privés constituent une réelle tendance à intégrer dans votre marketing Facebook. Ils apportent une réponse authentique à la désinformation croissante sur les réseaux sociaux.

Par ailleurs, Facebook veut inciter les utilisateurs et les marques à rejoindre ou à créer des groupes de discussion. Depuis 2 ans maintenant, la plateforme met le paquet en faveur de ces communautés : paramètres de confidentialité simplifiés, statistiques d’engagement, filtres à l’entrée…

De nombreux influenceurs ont créé des groupes Facebook fermés afin de pouvoir communiquer avec leur communauté. Pourquoi ne pas le faire en tant que marque ? Cette bonne pratique vous aide à établir des liens plus profonds avec votre public. Utilisez les groupes pour échanger avec votre audience, obtenir des retours d’expérience et leur fournir un service client personnalisé.

 

Voici les différents groupes privés créé par Wanimo, par exemple

 

 

💡 Astuce :

En tant que marque, en plus de créer votre propre communauté privée Facebook pour communiquer avec vos clients, vous pouvez envisager de rejoindre d’autres groupes. Ces derniers vous aideront dans votre veille, mais aussi à nouer des relations et partenariats avec d’autres acteurs de votre secteur.

 

7) Adoptez les stories

500 millions : c’est le nombre d’utilisateurs que les stories Facebook atteignent chaque jour. Qu’est-ce qui fait des stories une tendance aussi remarquable sur Facebook ? Selon Mark Zuckerberg, fondateur de la plateforme, ce format aura un grand rôle dans l’avenir des réseaux sociaux. Pour quelles raisons ?

Pour de nombreux abonnés Facebook, les stories représentent un « nouveau » fil d’actualité. Elles ont totalement changé la manière dont les utilisateurs de Facebook partagent les événements de leur quotidien. De plus, elles sont mobile-friendly : or, 88% des utilisateurs du réseau social consultent leur feed depuis un smartphone.

En termes de visibilité, les stories apportent beaucoup à votre marque : elles sont mises en avant sur l’accueil. Vos abonnés ne peuvent pas passer à côté :

ℹ Envie de mieux utiliser les stories dans votre stratégie marketing Facebook ? Je vous ai concocté 13 conseils pour bien utiliser les stories Facebook sur le blog de Codeur.com !

 

8) Misez sur la vidéo, encore et toujours !

Les experts estiment que les vidéos continueront à dominer le marketing Facebook. Lorsqu’on sait que ce format bénéfice d’une portée organique supérieure de 135 % aux images, ces prévisions ne sont pas étonnantes. D’ailleurs, 46 % des spécialistes du marketing comptent ajouter des vidéos à leurs stratégie digitale au cours des prochains mois.

Et vous ?

Il existe de nombreux formats de vidéos que vous pouvez produire :

  • Animation explicative
  • Tutoriel
  • Interview d’expert
  • Reportage
  • Formation
  • Présentation de produits
  • Démonstration de services

Et il est inutile de chercher à faire compliqué. Au contraire !

Facebook a défini 3 facteurs déterminants pour la portée des vidéos :

  1. La qualité (et la durée de visionnage) : plus les vidéos sont regardées entièrement, plus Facebook considère qu’elles ont de la valeur.
  2. L’intention (et la fidélité) : plus les internautes visionnent vos vidéos (ou les recherchent directement), plus Facebook dopera la portée organique de vos futurs clips.
  3. L’originalité (et l’authenticité) : Facebook limite la visibilité des vidéos peu originales ou dupliquées. Le réseau social souhaite largement favoriser la mise en avant de contenus uniques à forte valeur ajoutée.

 

💡 Astuce :

Vous ne savez pas créer de vidéo ? Pas de problème ! Facebook a récemment lancé un kit de création vidéo qui vous permet de transformer vos ressources photo existantes en vidéos optimisées pour le mobile. Ces modèles faciles à utiliser comprennent également des options de texte.

 

9) Intégrez un chatbot

Chaque mois, 20 milliards de messages sont envoyés entre consommateurs et entreprises via Facebook Messenger. Oui oui, 20 milliards !! Ça donne le tournis, non ? 🥴 (note : je ne sais jamais si cet emoji est étourdi ou bourré…).

Ce qui fait de Messenger l’un des canaux de communication les plus populaires. Alors, si vous en profitiez pour ajouter un peu d’automation dans vos conversations, grâce à un chatbot ?

Configurables et personnalisables, ces robots répondent à des questions et requêtes simples. Leurs interactions rapides avec les clients favorisent leur satisfaction, mais elles permettent également aux prospects d’avancer dans le tunnel d’achat.

Les avantages des chatbots sont nombreux. Mais leur principal atout est leur disponibilité ! Jamais en week-end ou en vacances, ils répondent immédiatement aux besoins basiques de vos clients :

  • Prendre des rendez-vous de vente
  • Donner des informations de livraison
  • Faire des suggestions de produits
  • Récolter des adresses email ou contacter les internautes au sujet d’un achat en cours.

 

Par exemple, le chatbot OUI.sncf permet de rapidement trouver un trajet en train. A la fin, si les options proposées vous conviennent, vous pouvez directement réserver votre billet. Pratique, non ?

 

10) Axez vos Facebook Ads vers la conversion

Je l’ai dit plus haut : plus de 2,276 milliards d’utilisateurs peuvent être ciblés par les Facebook Ads. Ce que je n’ai pas donné, c’est le chiffre français : 33 millions d’internautes français peuvent être atteints via des publicités sur le réseau social. Voilà un joli potentiel pour la croissance de votre entreprise !

Sur la plateforme de Mark Zuckerberg, les performances se distribuent aux publicités stimulant le trafic et la conversion sur les sites Web. Les annoncent qui créent simplement de l’engagement sur Facebook sont à présent reléguées au second plan. Et, avouons-le, ce n’est pas le plus utile ! Lorsque vous dépensez du budget, vous attendez un retour sur investissement. Or, pour qu’une publicité rapporte, elle doit générer un lead ou une vente directe.

En fait, posez-vous cette question : préférez-vous un abonné qui like votre photo ou un abonné qui se rend sur votre site internet ? Dans le second cas, il a davantage de chance de se transformer en prospect.

Voici un rappel des règles pour utiliser efficacement la publicité dans votre marketing Facebook :

  • Sponsoriser les publications déjà performantes.
  • Choisir la bonne cible : reliez-la directement au sujet de votre publication et n’hésitez pas à combiner des intérêts ou à en exclure d’autres.
  • Booster la publication à la bonne heure : selon une étude de CoSchedule, les meilleurs horaires pour une marque B2C sont entre 9h et 10h, 12h et 13h et 16h et 17h. Cependant, effectuez vos propres tests et analyses pour connaître les heures de présence de votre audience.
  • Fixer un délai raisonnable : au bout d’un certain temps, votre post va tourner en rond et s’afficher toujours auprès des mêmes personnes. Essayez de ne pas le sponsoriser plus d’un mois.
  • Éviter de booster automatiquement vos publications : choisissez celles qui peuvent vous apporter le plus de conversions.

 

 

 

J’ai vu cette publication comme étant sponsorisée dans mon fil d’actualité. Entre le code promotionnel et le call-to-action « En savoir plus », l’objectif est clairement de susciter une conversion.

 

11) Utilisez le contenu généré par les utilisateurs

Le contenu généré par les consommateurs est un outil puissant, car il donne aux autres clients potentiels la preuve sociale qu’ils veulent. Ce format est souvent utilisé sur Instagram, voir sur Twitter, mais beaucoup moins sur Facebook. Or, ce type de post est essentiel pour fédérer votre communauté et lui démontrer la qualité de vos prestations.

Le contenu généré par l’utilisateur peut prendre plusieurs formes :

  • Photos de vos produits
  • Commentaires sur les produits
  • Expérience d’achat relatée sur un blog
  • Test de vos produits

 

 

 

La page Facebook de Slendertone Abs partage souvent des publications provenant de ses utilisateurs, ainsi que des témoignages. Le but est de prouver que la ceinture fonctionne et permet d’atteindre ses objectifs.

 

 

12) Présentez votre équipe

Une stratégie marketing Facebook qui fonctionne est une stratégie authentique, humaine. Sur votre page, pensez à présenter votre équipe. Les consommateurs seront ravis de connaître les personnes derrière les marques qu’ils achètent au quotidien.

Sans compter que cela humanise votre communication et renforce votre capital sympathie. En montrant des collaborateurs heureux, qui partagent les mêmes valeurs que vos clients, vous démontrez indirectement que votre culture d’entreprise est positive, engagée dans le bonheur de vos salariés.

 

 

Voici un exemple très pertinent, de la marque .nod, qui réalise une petite interview de ses collaborateurs. Les questions permettent de mieux connaître l’équipe, mais aussi de rappeler les engagements bio / environnementaux de la marque.

 

13) Pensez au call-to-action

Je l’ai dit en introduction : une publication = un objectif, une action à réaliser.

Si vous voulez que vos abonnés agissent après avoir consulté votre post, demandez-le. Que vous soyez à la recherche de trafic sur votre site Web, de ventes ou même d’engagement, vous ne l’obtiendrez pas si vous ne l’encouragez pas.

Des verbes comme « S’inscrire », « Télécharger », « Partager », « Nous contacter », « Répondre » ou « Cliquer », permettent aux utilisateurs de Facebook de passer à l’action après avoir vu votre message. Cependant, un appel à l’action n’est efficace que s’il est motivé. Vous devez donner une bonne raison à l’utilisateur pour visiter votre site, télécharger votre application ou vous abonner à votre newsletter.

Cette motivation peut se manifester de plusieurs manières : un contenu gratuit, un bon de réduction, l’invitation à un groupe privé, des points sur la carte fidélité, etc.

À vous de trouver le levier qui répond aux besoins et attentes de votre communauté.

Et attention à la règle d’or des CTA : pas plus d’un appel à l’action par publication !

 

Dans cette publication de Stéphane Plaza, le call-to-action est clair ! Les abonnés sont invités à télécharger son livre blanc…

 

 

14) Publiez au bon moment

Optimiser votre marketing Facebook passe par un bon timing ! Bien entendu, vous devrez vérifier les heures de connexion de vos abonnés en utilisant les statistiques Facebook. Rendez-vous dans la partie « Statistiques » de votre page, puis dans « Publications ». Vous obtenez un graphique avec les horaires de connexion de votre audience.

ATTENTION : il est bien indiqué que les heures correspondent au fuseau horaire du Pacifique. C’est malheureusement impossible à changer. Il faut donc ajouter 9h.

Par exemple, le premier pic à 4h du matin correspond à 13h, le second pic entre 10h et 11h signifie que les abonnés sont présents entre 19h et 20h. (oui, c’est fastidieux, je suis d’accord…)

Autre moyen de déterminer le meilleur moment pour publier : réaliser des tests. Mettez-vous dans la peau de votre audience : quelle est sa journée type ? A quelles heures est-elle plus susceptible de se connecter et d’avoir le temps d’interagir ?

Pensez aussi à calquer la diffusion avec le contenu de votre post. Par exemple, si vous proposez une recette parfaite pour le dîner, postez plutôt en soirée. Si vous donnez des conseils pour un moment détente, privilégiez le week-end. Le contexte est important pour capter l’attention de votre communauté et faire en sorte qu’elle s’arrête sur vos publications.

 

 


Favrichon étant une marque de céréales bio, elle publie souvent les matins, à l’heure où sa communauté est en train de prendre son petit-déjeuner.

 

 

15) Intégrez des hashtags

On y pense sur Instagram, Twitter, LinkedIn ou même Pinterest, mais un peu moins sur Facebook. Pourtant, une étude menée par le Social Media Lab d’Agorapulse a démontré que les hashtags ont une incidence sur la portée des publications Facebook. Pour cette enquête, Agorapulse a publié 3 photos par jour, pendant 3 semaines, sur 3 comptes différents. Certaines publications contenaient des hashtags et d’autres pas.

Au final, les publications avec des hashtags ont obtenu une portée organique supérieure de 4,4%. Et ce n’est pas tout ! L’engagement sur ces contenus a aussi bondi : +60,61% par rapport aux posts sans hashtag.

Cependant, afin de ne pas alourdir vos publications et de faire fuir vos abonnés, pensez à limiter le nombre de « mots-dièse ». 3 par publication (5 grand maximum) seront suffisants. Utilisez-les pour mettre en valeur votre hashtag de marque ou les thèmes prédominants du post. Ils auront ainsi une vraie utilité dans vos publications.

 

 

Let’s Go !

En mettant en place ces bonnes pratiques, vous ferez passer votre marketing Facebook au niveau supérieur ! Et si vous souhaitez plus de conseils pour mieux gérer votre page, je vous invite à me suivre sur Facebook.