Facebook Marketing : 5 ingrédients pour rédiger un post engageant

Comment tirer son épingle du jeu sur Facebook, à l’heure où l’algorithme diminue de plus en plus la portée organique ? Comment remplir ses objectifs d’engagement et de conversion ?

Premier conseil : pensez stratégique ! Chaque publication intégrée à votre marketing Facebook doit être réfléchie au préalable.

Deuxième conseil : vos posts doivent contenir les 5 ingrédients du succès détaillés dans cet article.

Bonne dégustation !

 

1. De délicieux visuels

Un post Facebook sans visuels est comme une raclette sans fromage. N’espérez pas faire recette auprès de votre communauté !

Ajoutez toujours une image, une vidéo ou une animation à vos publications. Cependant, veillez à ce que le visuel soit suffisamment appétissant pour captiver votre audience, en considérant ces éléments :

 

La qualité

Les visuels de basse résolution renvoient une mauvaise image de votre entreprise et ne donnent pas envie de s’arrêter sur votre post. Par ailleurs, choisissez bien vos banques d’images : certaines proposent des photos vraiment trop génériques et sans âme. Si vous le pouvez, faites shooter vos produits ou services par un professionnel. Vos photos seront uniques et authentiques.

 

 

 

La marque A. Vogel fait shooter certains de ses produits dans une ambiance cohérente. Cela permet d’avoir des visuels uniques, de qualité.

 

Le texte

L’algorithme de Facebook n’appréciait pas les images contenant plus de 20% de textes. Il avait tendance à diminuer leur portée. Le réseau social semble être revenu sur cette règle et l’autorise désormais. Cependant, aucune étude n’a été réalisée récemment, afin de démontrer la (nouvelle) portée organique des images avec texte. Dans le doute, évitez quand même cette pratique. Surtout qu’un texte sur une image fait souvent penser à une publicité. Or, pour une stratégie Facebook marketing performante, mieux vaut miser sur des publications lifestyle, subtiles et non promotionnelles !

Si vous avez des choses à dire, faites-le dans la légende. Vous disposez de plus de 60 000 caractères pour le faire !

 

Le contraste

Un contraste élevé vous aidera à faire ressortir vos images, même avec une faible luminosité. Si vous achetez des visuels dans une banque d’images, pensez à les retoucher pour qu’elles proposent une atmosphère propre à votre marque.

 

 

 

Les photos publiées par Nuoobox ont toujours des couleurs désaturées et douces. Ainsi, la marque pose une ambiance naturelle, réconfortante, cohérente avec son image.

 

La mobilité

98% des utilisateurs actifs accèdent à Facebook via leur smartphone. Testez vos images sur un appareil mobile avant de les publier pour vérifier la mise au point et la lisibilité du texte (si vous en mettez sur le visuel).

Dans le cadre des stories ou vidéo, privilégiez le format vertical, parfaitement adapté aux écrans mobiles, pour un effet maximal.

 

 

2. Une pincée de texte

Évitez le jargon commercial et le langage promotionnel. En plus de décourager les lecteurs, un discours marketé vous met en conflit avec l’algorithme de Facebook.

Votre texte doit transmettre la personnalité de votre marque. Adoptez un ton convivial, authentique et sincère. Calquez-vous sur le langage de votre audience. Vous pouvez aussi placer des expressions ou jeux de mots en lien avec votre marque.

 

 

 

La marque Les Petites Pousses surfe sur son côté gourmand et convivial, en jouant avec les mots et en utilisant l’humour dans son marketing Facebook.

 

Quant à la longueur du texte, tout va dépendre de votre objectif ! Si vous souhaitez encourager le visionnage d’une vidéo ou la lecture d’un article de blog, soyez bref et concis.

Par contre, si vous souhaitez offrir un conseil ou un tutoriel à vos abonnés, un texte détaillé est permis. Dites-vous que plus les internautes passent du temps sur un post Facebook, plus l’algorithme le fera remonter dans le fil d’actualité !

 

 

 

Ici, la marque Prosain n’hésite pas à détailler ses idées dans la publication, créant ainsi un post à forte valeur ajoutée pour sa communauté.

Au final, analysez vos messages les plus performants et évaluez s’il y a une relation entre la longueur du texte et la performance. Vous verrez ce que votre communauté préfère.

 

3. Un onctueux appel à l’action

L’élément le plus important d’un message Facebook engageant est le CTA. Qu’attendez-vous des abonnés après la lecture de votre publication ? Un clic sur le lien, un like, un partage, un commentaire ou l’envoi d’un message privé ?

Que vous soyez à la recherche de trafic sur votre site Web, de ventes ou même d’engagement, vous ne l’obtiendrez pas si vous ne le demandez pas.

Des verbes comme « S’inscrire », « Télécharger », « Partager », « Nous contacter » ou « Cliquer », permettent aux utilisateurs de Facebook de passer à l’action après avoir vu votre message.

Et attention à la règle d’or des CTA : pas plus d’un appel à l’action par publication !

 

 

 

 

Dans cette publication de Stéphane Plaza, le call-to-action est clair ! Les abonnés sont invités à télécharger son livre blanc…

 

4. Une cerise sur le gâteau

Un appel à l’action n’est efficace que s’il est motivé. Vous devez donner une bonne raison à l’utilisateur pour visiter votre site, télécharger votre application ou vous abonner à votre newsletter.

Cette motivation peut se manifester de plusieurs manières : un contenu gratuit, un bon de réduction, l’invitation à un groupe privé, des points sur la carte fidélité, etc.

À vous de trouver le levier qui répond aux besoins et attentes de votre communauté.

 

 

 

 Dans cette publication des Editions Leduc, la motivation est double : le sujet est de saison et le contenu est gratuit !

 

Comme toujours, analyser régulièrement votre stratégie permet de ressortir les meilleures pratiques.

 

5. Une pointe de good timing

Optimiser votre marketing Facebook passe par une publication au meilleur moment ! Bien entendu, vous devrez vérifier les heures de connexion de vos abonnés en utilisant les statistiques Facebook, mais aussi en réalisant des tests. Mettez-vous dans la peau de votre audience : quelle est sa journée type ? A quelles heures est-elle plus susceptible de se connecter et d’avoir le temps d’interagir ?

Pensez aussi à calquer la diffusion avec le contenu de votre post. Par exemple, si vous proposez une recette parfaite pour le dîner, postez plutôt en soirée. Si vous donnez des conseils pour un moment détente, privilégiez le week-end. Le contexte est important pour capter l’attention de votre communauté et faire en sorte qu’elle s’arrête sur vos publications.

 

 


Favrichon étant une marque de céréales bio, elle publie souvent les matins, à l’heure où sa communauté est en train de prendre son petit-déjeuner, avant de partir au travail.

 

 

Indispensables, ces 5 ingrédients vous aideront à accroître les conversions sur vos publications ! Prêt(e) à les suivre ?

Vous avez besoin de :

✔ Créer une stratégie marketing sur Facebook
✔ Conseils pour développer votre stratégie Facebook
✔ Développer plus largement votre marketing sur les réseaux sociaux